Auteur : Mathieu - Dernière mise à jour 21/03/2016

Fabriquer un bateau amorceur Bimoteurs.

Facebook Twitter Pinterest Google Plus email

Le bateau amorceur est un outil très intéressant lors de la pêche à la carpe, notamment sur de grande étendue d'eau.
Il permet de déposer les lignes et amorce de manière très précise et cela malgré la météorologie. Il permet aussi d'embarquer des outils comme un échosondeur ou encore une caméra (permet de voir l'intérieur d'une roselière par exemple).

Nous allons voir  ensemble les différentes étapes de réalisation d'un bateau amorceur Bimoteurs.

Matériel nécessaire:
Plaque de mousse de polyuréthane de 4 cm d'épaisseur et 6 cm d'épaisseur
Plaque de bois en contreplaqué marine de 1 cm d'épaisseur
Plaque de plexi de 5mm
Tige filetée ( 2m ) diamètre 6 + boulons
Colle tout matériaux extra forte ( en patte, ex: colle à pare brise)
2 moteurs 720 BB Torque 12V
2 ventilos 12 V pour refroidissement moteurs
2 variateurs de vitesse
1 radiocommande + 1récepteur + 2 servo moteur
2 hélices de 6 cm + arbres et accouplements (pour matériel spécifique bateau n'hésitez pas à visiter le site www.lecma-rc.com)
2 m de tuyau PVC 8 cm + 4 coudes ( f/f ) 45 ° + 2 coudes (m/m)
10 DEL (5 Bleu et 5 rouge)
2 m de U en aluminium
5 interrupteurs (1 pour alimentation récepteur, 1 pour alimentation moteurs, 1 pour alimentation ventilos refroidissement moteurs, 1 pour rampe d'éclairage et un pour échosondeur)


Partie 1: Découpage de mousse de polyuréthane et planche de bois.
Découpez les éléments un par un dans la mousse de polyuréthane; les flotteurs, puis la partie qui va relier les flotteurs (ne pas oublier de découper l'emplacement qui accueillera les bacs d'amorce) et enfin le contour du contenu du bateau.
Vous devez également découper dans la mousse de polyuréthane un emplacement pour y faire glisser le coude des tuyaux.
Une fois l'ensemble découpé vous pouvez assembler le tout grâce à 4 tiges filetées se trouvant à chaque coin du bateau.
 

 
 

Partie 2 : Découpe et assemblage des tuyaux.
Coupez les tuyaux et assemblez les (Attention: la taille totale des tuyaux assemblés ne doit pas dépasser la longueur du bateau). Avant de les coller, pensez à passer l’arbre de transmission afin de pouvoir fixer l’hélice à l’extrémité de celui-ci dans le tuyau car vous ni aurait plus accès par la suite.

ATTENTION : l’arbre et l’hélice doivent être parfaitement centré dans le tuyau afin que l’hélice ne touche pas les bords de celui-ci en tournant.
Une fois l’arbre et l’hélice centré, collez-le afin qu’il ne bouge plus.
 Percez les trous aux extrémités du tuyau afin d'y passer les tiges filetées.
Placez ensuite le tuyau assemblé dans le flotteur en faisant passer l’arbre de part et d’autre de celui-ci (pour faire cela découpez l’espace nécessaire au passage de l’arbre dans les flotteurs) et fixez le avec les tiges filetées. Collez les deux morceaux du flotteur puis après séchage de la colle, comblez les trous restant avec de la mousse expansée.


 


Mettez de la mousse de polyuréthane tout autour du tuyau afin de pouvoir réaliser la forme du flotteur.


 
Découpez l’excédent de la mousse. Afin de façonner le flotteur.

Partie 3 : Assemblage des morceaux.
Chacun des éléments suivant doivent être collés. 
Commencez par assembler les flotteurs sur la planche (servez vous des tiges filetées pour positionner les différents éléments).  Puis placez le bloc de mousse plein et enfin le contour sur la face supérieure.

 

 

 

 

Partie 4 : Support moteur et mise en place du moteur.
Le support moteur est réalisé à partir d’une tôle fine pliée afin d’avoir la même inclinaison que l’arbre de transmission.
Sur ce morceau de tôle pliée sont fixés grâce à des rivets deux colliers de serrage qui vont permettre de maintenir le moteur.

 


Placez ensuite les moteurs à leurs emplacements respectifs.

 

Partie 5 : Réalisation du bac à amorce
Dans mon cas, j’ai choisi de réaliser un bac qui s’ouvre vers le bas du centre vers l’extérieur du bateau. Un câble passé dans une gaine est relié d’un coté à la trappe et de l’autre à un servomoteur permet l’ouverture de celle-ci. Les encoches verticales présentes à l’arrière du bac permettent de passer les antis-emmeleurs tout en bloquant les plombs.

 


Partie 6 : Réalisation de la boite à interrupteur.
Prenez une boite et percez dans le fond autant de trous que nécessaire (dans mon cas 5) afin d’y accueillir les interrupteurs. Puis placez-y les interrupteurs.

 


Partie 7 : fixation de la boite à interrupteurs et du bac d’amorce.

Afin de fixer la boite à interrupteurs, faites un trou de la taille de la boite dans le contour à l’arrière du bateau. Placez-y la boite et collez-la. Cette partie doit être étanche, mettez y suffisamment de colle afin que l’eau ne puisse pas passer.

 

De la même manière vous pouvez fixer le bac d’amorce. Attention, n’oubliez pas de le mettre dans le bon sens (encoche vers l’arrière du bateau).

Partie 8 : Réalisation des rampes d’éclairage.
Coupez quatre longueurs de U en alu qui feront le contour du bateau.
Sur la longueur destinée à l’avant du bateau, percez 5 trous qui accueilleront les 5 DEL Blanche ou Bleu.
Sur la longueur destinée à l’arrière du bateau, percez 5 trous qui accueilleront les 5 DEL Rouge.

Placez ensuite les DEL et soudez les en parallèle. 

 

Collez ensuite ces éléments sur le contour du bateau.

Partie 9 : Finition de la coque.
Poncez grossièrement la coque afin d’égaliser les différents morceaux assemblés.

Puis mastiquez celle-ci et poncez la afin d’avoir une coque lisse et dur. Il faut mettre une couche de mastic sur l’ensemble de la coque afin que la résine que vous appliquerez plus tard ne brûle pas la mousse.
Vous pouvez si vous le souhaitez passer un peu de temps sur cette étape qui donne l’allure du bateau. Personnellement, étant impatient et sachant que celle-ci serait rapidement abîmé ceci fut rapide.

Une fois la coque lissée et poncée, passez deux couches de résine d’époxy afin de rendre parfaitement étanche le bateau.

Enfin, vous pouvez peindre la coque de la couleur souhaitée.

 


Partie 10 : Réalisation des barres anti-rapprochement.
.
Avec le L en alu, coupez quatre morceaux qui seront reliés ensemble grâce aux tiges filetées. Puis percez-les aux endroits où les tiges doivent passer.

Ce cadre en alu permet aux tiges de ne pas se rapprocher car à terme ces tiges vont permettre de fixer des sangles qui permettront de transporter et mettre à l’eau aisément le bateau.

 
Partie 11 : Réalisation du system de largage.

Cf. photo :

 
Partie 12 : Réalisation du câblage.

- Câblage des DEL

 
- Câblage des moteurs de refroidissement

- Câblage du récepteur et des moteurs.

Vous trouverez le câblage de l’échosondeur dans le rubrique trucs et astuces -> modification de l’échosondeur SmartCast.

 
Partie 13 : finalisation.
Une fois les étapes précédentes terminées, placez une plaque de plexi au dessus du bateau pour le fermer.
Au niveau des tiges filetées, percez des trous afin que celui-ci puisse passer à travers la plaque. Vous pouvez fixer sur les tiges filetées des sangles qui permettront de déplacer aisément le bateau.